TAPESTRY

…Une belle fresque de civilisations

Tapestry est un jeu de civilisations se déroulant sur 5 ères via 4 axes de développement : exploration, militaire, science et technologie. Chaque changement d’ère enrichit la stratégie et l’expérience future.

Présentation & gameplay

Tapestry est un jeu de civilisation pour 1 à 5 joueurs pour de premières parties de plus de 2 heures, quelque soit la configuration.

Comme précisé dans l’unboxing, le livret de règles ne fait que 4 pages, illustrées, claires et précises. Du bonheur. On rentre ainsi très vite dans le vif du sujet. D’ailleurs, assez de blabla, je vais vous expliquer le déroulement du jeu.

Mise en place

Tout est indiqué sur la première page des règles : On place le plateau de jeu au centre de la table, du côté défini par le nombre de joueurs. Des symboles cartes Technologie et Tapestry sont indiqués sur la gauche afin d’y placer les paquets/cartes en question. De l’autre côté, on place le plateau Monuments sur lequel on pose les 12 monuments (Landmarks dans la langue de Shakespeare) correspondants. Les 6 autres seront placés près des cartes Technologie. Enfin on met à portée des joueurs les tuiles Territoire, Espace et les dés.

Ensuite, chaque joueur a à sa disposition un plateau de Revenus sur lequel il place les bâtiments correspondants à chaque type (ex : la Ferme, bâtiment marron, sur la piste de ressources marron, correspondant à la nourriture), et les 4 marqueurs de ressource sur le zéro de la piste de ressources. Après, chaque joueur prend un plateau Civilisation (qu’il aura choisit parmi 2 tirés au hasard) et un plateau Capitale (pris au hasard également). Enfin il choisit une couleur (bleu, rouge, vert, jaune ou blanc), pose un cube Joueur sur la case départ de chaque piste d’avancée et sur le zéro de la piste de score ; puis 2 avant-postes sur l’hexagone correspondant à sa capitale.

Les civilisations (si on peut dire ça…)

Il y a 16 plateaux Civilisation. Elles sont appelées ainsi dans le jeu et pour plus de compréhension, je continuerai à les nommer ainsi, même si on est plus proche d’une philosophie/style de vie. Oubliez les peuples/nations des jeux Civilization de Sid Meier ou Through the Ages. Pas d’égyptien, romains, français ou autres. Ici on parle de Nomades, Alchimistes, Hérauts, Négociants ou bien encore Futuristes…
Même si le hasard vous en propose deux, choisissez bien celle avec laquelle vous jouerez car elle peut clairement orienter votre partie. Si vous prenez les Militants et que vous n’exploitez pas la piste Militaire, vous irez droit dans le mur.

une civilisation basée sur le système Stop ou Encore

Les capitales

Votre plateau Capitale est composé de 9 grandes cases, dites districts, elles-même divisées en 9 petites cases. Certaines ont des points rouges, ce sont des zones infranchissables. Vous ne pourrez pas y placer de bâtiments mais elles rentrent dans le calcul des points et pour compléter vos districts. Dites-vous que ce plateau est un zoom, un google earth de votre tuile Capitale du plateau de jeu.

Un tour de jeu

Le tour d’un joueur est simple. Il a le choix entre un Tour de Revenus ou un Tour à Avancer. Commençons par ce dernier qui a lieu plus souvent.

Avancer

Le joueur choisit l’une des 4 pistes sur laquelle il veut avancer. Chaque piste contient 12 cases réparties sur 4 niveaux. Plus on avance sur la piste, plus le coût est important. il doit payer le coût indiqué et récupère le bénéfice (obligatoire). S’il y a un bonus (optionnel) sur cette même case, il peut payer son coût pour en profiter. Rien de plus simple.

Revenus

Le joueur qui opte pour un tour de Revenus, c’est en général parce qu’il n’a plus de ressources. Ou alors il a une petite idée dans la tête…
En fait un tour de revenus, c’est avant tout un changement d’ère. Il va devoir suivre un schéma indiqué sur sa piste Tapestry/Fresque de son plateau :
Appliquer l’effet de sa civilisation. Une capacité qui va par exemple donner des ressources en plus, permettre d’avancer gratuitement sur une ou plusieurs pistes… D’autres civilisations ont un effet permanent ou sous certaines conditions, et dans ce cas, n’ont aucun effet lors du revenu.
Jouer une carte Tapestry de sa main sur la case de l’ère à venir (ex : sur la 2e case lors du passage à la 2e ère). S’il est le premier à poser sa carte entre lui et ses voisins, il aura des ressources offertes par la maison. Il y a 2 types de cartes : When Played (Posé en français) et This Era (Cet ère). La première donne un gain immédiat, la seconde, un effet qui s’applique dès maintenant et jusqu’au prochaine changement d’ère.
Améliorer une technologie, en montant d’un niveau une carte Tech (à condition d’en avoir au moins une évidemment) : de la ligne du bas à celle du milieu et il gagne le gain dans le cercle, du milieu à celle du haut et il gagne celui du carré (à condition de respecter certains pré-requis). Ensuite, il décompte des points (cartes technologie, lignes/colonnes de la cpaitale, territoires contrôlés…) en se basant sur les cases visibles de sa piste de Revenus.
prendre des revenus en fonction aussi des cases visibles de ses pistes de revenus (que l’on découvre en construisant des bâtiments) : des ressources, des tuiles Territoires ou bien des cartes Tapestry.

Une multitude d’actions (mais c’est simple, pas de panique)

Une fois qu’il a fini son tour, c’est au joueur suivant. Evidemment avancer sur une piste, c’est dans le but de réaliser une action liée à l’un des 4 axes :
Technologie : inventer des Technologies, les améliorer, construire des marchés et si on va jusqu’au bout de la piste, on envoie son marqueur sur une autre piste.
Exploration : explorer des territoires, construire des fermes, et on peut même partir à la conquête de l’espace apportant de jolis gains.
Militaire : conquérir des territoires vides ou contrôlés par d’autres joueurs (mais attention aux embuscades !), construire des arsenaux, marquer des points en fonction de la position sur certaines pistes, changer une carte Tapestry en cours d’ère.
Science : construire des maisons bien sûr mais grâce au dé de science, on pourra avancer sur d’autres pistes gratuitement, en bénéficiant ou non de leurs gains. Ou bien encore reculer sur la piste Technologie/Militaire ou réaliser à nouveau une action sur une autre piste.

Une fin de partie originale

Lorsque le 5e changement d’ère se profile, ça sent la fin de la partie. Et oui, là hormis la capacité de la civilisation et l’amélioration technologique, on comptera ses derniers points.
– « Bon bah j’ai fini ! Yessss !.. euh… quoi !? Pourquoi vous continuez à jouer !?
– « Bah on est encore à la 4e ère »
– « Oui et moi je viens juste d’y passer… »
– « WTF !!!? »

Et oui, contrairement à 99% des jeux, ici on ne termine pas sa partie en même temps, ou un joueur finissant en preums ne déclenche pas la fin de partie pour les autres. Vous finissez le premier, peut-être que ce choix a été rentable. Ou peut-être avez-vous mal géré vos ressources et les autres vont se faire plaisir !! D’autant qu’une fois que vous avez fini, si votre civilisation le permet, vous pouvez continuer à marquer des points. Mais par contre vous ne pouvez plus jouer. Donc un joueur peut faire une conquête sur l’un de vos territoires et vous ne pourrez le défendre. Pour vous ce n’est pas bien grave, vous avez déjà marqué vos points. Mais pour lui, c’est cadeau !

Le mode solo

Le mode solo fonctionne grâce au système Automa, créé par Stonemaier Games à l’époque du jeu Viticulture. Il intègre un joueur fictif géré par le jeu. Un autre joueur fictif sera de la partie, l’Empire de l’Ombre. A 2 joueurs, vous pouvez jouer de manière classique ou ajouter l’Empire de l’Ombre via une variante.
N’ayant pas testé cette variante, je ne m’attarderai donc que sur le mode solo. Il faut savoir que j’adore jouer en solitaire (This war of mine, The 7th Continent, Horreur à Arkham JCE…) et que je n’ai jamais été fan du système Automa (de Scythe par exemple). Mais ici il est vraiment top !
Tout d’abord, il peut servir de tutoriel pour le possesseur du jeu afin d’appréhender les différentes pistes, le gameplay, ou bien pour définir ses priorités. J’ai 5 parties à mon actif en solo, les 3 premières furent un échec, les 2 dernières des victoires, car je commence à saisir les subtilités du jeu (j’y reviendrai en conclusion).
Ensuite la mécanique propre au solo est intéressante. l’Automa est un joueur fictif. Il fait moins d’actions que vous mais peut tout de même explorer, conquérir, profiter du dé de science… Il marque des points, beaucoup de points d’ailleurs. Et pendant ce temps, l’Empire de l’Ombre lui ne fait quasiment rien hormis vous faire ch… Il avance, avance et pique les Monuments (qui profiteront à l’Automa). En fait il aide son comparse.
Tout comme Fuse (Mission pas possible en VF), on ressent cette pression, cette course si l’on veut avancer avant eux. Ou alors on peut tenter, comme hier, le « je prends mon temps, je me gave en ressource… ». Résultat, je gagne de justesse 216 à 215. Mais demain je fais la même stratégie, pas sûr que ça passe.

Verdict

Tapestry est pour moi un must have, encore un jeu de Stonemaier Games qui fait mouche. Les règles sont simples, le jeu est fluide. De la subtilité, une courbe d’apprentissage importante, diverses stratégies à appliquer, à comprendre. Des erreurs seront faites mais donnant cette envie de persévérer et faire mieux la prochaine fois. Oui il y a beaucoup d’actions, mais ça reste accessible. Peut-être pas à tous les joueurs, mais plus simple pour un novice d’aborder celui-ci que Nations ou du Sid Meier.
De plus le matériel est vraiment excellent. Il y a certes ces quelques erreurs d’impression, un insert discutable… Mais des monuments assez chouettes qui valent bien les 10$ de plus si que des grises avaient été proposées.
Le prix n’est clairement pas abordable de tous. Ok. Pour le joueur lambda, 90€/$ n’est pas à la portée de tous. Mais les autres, n’ont pas d’excuse. Ceux qui participent à des projets KS qui désormais sont vendus 80€ car Deluxe, même pour de la pose d’ouvriers, peuvent aller les yeux fermés sur celui-ci.

Allez, comme nul jeu n’est parfait, celui-ci a peut-être un souci d’équilibrage… des civilisations. Elles ne sont clairement pas du même niveau. Les premiers retours, comme certaines statistiques montrent que vous gagnerez plus facilement avec une civilisation qu’une autre. Le jeu vient de sortir, et les joueurs testent, découvrent les civilisations. Mais plus tard, lorsque vous aurez rôdé un peu le jeu, plutôt que de prendre 2 plateaux au hasard, pourquoi ne pas définir un paquet de civilisations spécifique ? Paquet gentillet, paquet violent (Futurists, Militants, Craftsmen… par exemple). A voir. Jamey Stegmaier, l’auteur, a déjà indiqué qu’il attend plus de statistiques pour proposer des mises à jour, comme il a pu le faire avec Scythe.

statistiques basées sur les 2000 premières parties référencées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =